Chapitre 2

Written by admin août 26th, 2011

- Comment ? – Le gouvernement britannique propose à la France une union politique entre nos deux pays. Les modalités précises sont à définir bien sûr, et cela pose un grand [...]

Continue reading →
Get Adobe Flash playerPlugin by wpburn.com wordpress themes
Close
  • - Comment ?

  • - Le gouvernement britannique propose à la France une union politique entre nos deux pays. Les modalités précises sont à définir bien sûr, et cela pose un grand nombre de problèmes. Mais cela nous permettra de continuer la guerre et de sauver l’honneur.

  • - J’imagine difficilement l’unanimité sur cette proposition, De Gaulle. Certains pensent encore que l’anglais est pire que l’allemand. Pour quand veulent-ils une réponse ?

  • - Pour quand nous l’aurons. Mais nous ne devrions pas tarder, monsieur le président. Les nouvelles du front ne sont pas bonnes.

En effet, dix jours plus tôt, à Dunkerque, les armées franco-britanniques ont reculé et entrepris une évacuation vers l’Angleterre. Entre le port français et la grande île, une noria de navires a permis à 350.000 soldats de traverser la Manche. En arrière-garde, pour retarder l’avancée ennemie, des milliers d’entre-eux sont morts et 35.000 faits prisonniers. Si les forces franco-britanniques ont réussi à éviter le pire, grâce au courage de leurs marins et de quelques hollandais, belges et polonais, le moral de toutes les troupes est atteint. On ne voit plus très bien ce qui pourrait arrêter les divisions allemandes de Panzers. Les guerres se préparent et se gagnent dans les esprits. La France s’écroule tel un château de cartes, et avec lui la combativité de ses élites.

Reynaud se masse le cou. Il souffre encore du voyage de Paris vers Bordeaux sur des routes de campagne non bitumées, balancé au gré des virages et des caprices des amortisseurs. Il est fatigué. L’ailleurs l’appelle, lui tend ses bras, l’embrasse langoureusement. Certes, mais il ne peut compter sur le président de la république, Albert Le Brun, qui a bien du mal à savoir où il habite, et c’est un homme d’honneur, alors il reste avec la fâcheuse tendance à donner raison au dernier qui vient de lui parler. Dans son dos, on le surnomme parfois la girouette, changeant d’avis avec le vent. Mais la tempête est tellement forte qu’il n’a même plus le temps d’avoir des opinions.

  • - Monsieur le Président, il nous faut réagir, tonne De Gaulle.

  • - Oui, réagir, bien sûr, dit Reynaud, d’un ton las.

A l’horloge, midi va bientôt sonner. On sent déjà le fumet des faisans qui sont au menu du déjeuner. La guerre, ça creuse. Des tranchées parfois, les appétits des puissants bien souvent. Les domestiques préparent les différentes tables pour le repas. Ici, on ne se mélange que peu et bien des préséances subsistent encore. Untel invite le midi, l’autre le soir. On s’habille, se parfume, et même parfois, se courtise. On se tâte l’ourlet et le feston. Seules les mines dépitées des militaires, qui sentent bien la catastrophe qui s’annonce, rappellent que nous sommes en guerre. Sous ses ors, la République est éternelle. 


Leave a Reply

L'auteur

Hier encore j’avais 20 ans”. Cela fait 17 hivers que j’entonnais la chanson de Charles Aznavour en sortant de l’université de Bretagne occidentale où je poursuivais mes études en maîtrise [...]

Continue reading →

View all

Chapitre 1

Sur le tarmac de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac, un avion deux hélices hoquète en touchant la piste. Frappé de l’étendard de la Royal Air Force (RAF), il accueille à l’arrière un [...]

Continue reading →

View all

Chapitre 2

- Comment ? – Le gouvernement britannique propose à la France une union politique entre nos deux pays. Les modalités précises sont à définir bien sûr, et cela pose un grand [...]

Continue reading →

View all

Chapitre 3

A Londres, les cuisiniers préparent aussi le repas. L’un des ministres a proposé de mettre au menu des cuisses de grenouille arrosées de sauces à la bière. « C’est très fin [...]

Continue reading →

View all

Chapitre 4

De Gaulle vient de sortir du bureau de Reynaud. Sur son visage, aucune émotion n’est décelable. Il s’approche d’un homme, un officier de la Marine, qui le suit désormais nuit [...]

Continue reading →

View all

Le pitch

Comment deux anciennes nations s’allient pour en créer une nouvelle Ce site subit encore quelques modifications suite à sa mise en ligne le 27 du mois d’août 2011. Ce qui [...]

Continue reading →

View all