Chapitre 4

Written by admin août 26th, 2011

De Gaulle vient de sortir du bureau de Reynaud. Sur son visage, aucune émotion n’est décelable. Il s’approche d’un homme, un officier de la Marine, qui le suit désormais nuit [...]

Continue reading →
Get Adobe Flash playerPlugin by wpburn.com wordpress themes
Close

De Gaulle vient de sortir du bureau de Reynaud. Sur son visage, aucune émotion n’est décelable. Il s’approche d’un homme, un officier de la Marine, qui le suit désormais nuit et jour.

  • - Alors Driancourt, comment vont les affaires ?

Les affaires c’est l’avancée de la guerre, l’état des troupes, du ravitaillement, les pertes. Celui qui est désormais général depuis peu exige des comptes-rendus précis et d’être tenu informé des moindres mouvements des troupes.

De Gaulle et Driancourt forme un couple étonnant, aux antipodes l’un de l’autre. L’un est immense et domine les réunions de son mètre 92 quand l’autre est plutôt petit, il affirme mesurer 1m60 ce que d’aucuns pensent être une coquetterie qui lui fait ajouter quelques centimètres à la réalité. On est d’abord ce que l’on laisse à penser aux autres. Le premier est mince, avec une allure vivifiante quoiqu’un peu pataude parfois, quand l’autre est tout en rondeurs et en amortis. Mais de Gaulle a de l’amitié pour ce jeune homme, de trente ans son cadet, dont il a connu le père, lui aussi officier de Marine, et dont son fils, Philippe, qui était l’un de ses camarades de promotion à l’École navale lui a dit le plus grand bien. De plus, l’enseigne de vaisseau Driancourt est parfaitement bilingue français-anglais, ce qui est pour De Gaulle un véritable atout pour lui qui baragouine quelques mots d’anglais et éprouve des difficultés à saisir ses interlocuteurs à l’accent prononcé. Et puis Driancourt est breton, ce qui pour la suite de l’histoire que prévoit De Gaulle peut représenter un intérêt. Surtout, le général a accordé sa confiance à ce jeune officier. Il existe un pacte entre eux. Un pacte moral à une époque où la valeur de l’engagement entre deux hommes se mesure à l’estime qu’ils se portent et à la grandeur qu’ils imaginent de l’être humain. Deux qualités qui ne sauraient se résumer à une simple feuille de papiers contre-signée.

Dans les couloirs, quand on est certain qu’aucun des deux n’est présent, les plus méprisants les surnomment Laurel et Hardy. La renommée des joyeux drilles américains a passé l’Atlantique. Si le général ignore tout de l’existence de ce surnom, Driancourt, qui sait laisser traîner ses oreilles partout, c’est tout l’art du renseignement, en a surpris une paire à médire dans les couloirs du ministère à Paris. Passant à revers des méprisants, il se planta derrière l’un deux pour lui envoyer le plat de son pied sur les fesses avec toute la force que le joueur de football qu’il était pouvait mettre. Le fessé bascula vers son interlocuteur l’emportant dans sa chute pour atterrir dans un bac à eaux pour chevaux dans lequel ils versèrent avec fracas et beaucoup d’éclaboussures. Avant de partir, Driancourt mit les mains sur les hanches, et d’un air malicieux, qui faisait son charme auprès des femmes, lança :

  • - Et hum !

L'auteur

Hier encore j’avais 20 ans”. Cela fait 17 hivers que j’entonnais la chanson de Charles Aznavour en sortant de l’université de Bretagne occidentale où je poursuivais mes études en maîtrise [...]

Continue reading →

View all

Chapitre 1

Sur le tarmac de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac, un avion deux hélices hoquète en touchant la piste. Frappé de l’étendard de la Royal Air Force (RAF), il accueille à l’arrière un [...]

Continue reading →

View all

Chapitre 2

- Comment ? – Le gouvernement britannique propose à la France une union politique entre nos deux pays. Les modalités précises sont à définir bien sûr, et cela pose un grand [...]

Continue reading →

View all

Chapitre 3

A Londres, les cuisiniers préparent aussi le repas. L’un des ministres a proposé de mettre au menu des cuisses de grenouille arrosées de sauces à la bière. « C’est très fin [...]

Continue reading →

View all

Chapitre 4

De Gaulle vient de sortir du bureau de Reynaud. Sur son visage, aucune émotion n’est décelable. Il s’approche d’un homme, un officier de la Marine, qui le suit désormais nuit [...]

Continue reading →

View all

Le pitch

Comment deux anciennes nations s’allient pour en créer une nouvelle Ce site subit encore quelques modifications suite à sa mise en ligne le 27 du mois d’août 2011. Ce qui [...]

Continue reading →

View all